La nuit a été lourde pour les quartiers Breil et Dervallières cette nuit.
Je veux en premier lieu remercier tous les policiers, pompiers et agents de la ville qui sont intervenus pour que le calme revienne dans les meilleurs délais. De même, derrière le maire de Nantes j’en appelle au calme et à l’apaisement des quartiers.

Cette situation n’est cependant plus acceptée par les habitants qui dénoncent un manque d’implication des autorités locales sur certains quartiers de la ville.

Ce qui s’est passé cette nuit est dramatique. Et si nous devons nous assurer de connaître les détails du contrôle, il est aussi temps de se demander pourquoi un jeune qui se fait contrôler, recule sur les forces de l’ordre.

Je crois aujourd’hui en la présomption d’innocence du policier et en sa présomption d’efficacité. Aussi je soutiens pleinement les forces de police et espère la plus grande fermeté envers ceux qui ont saccagé les quartiers hier soir.

Quand au retour à l’apaisement sur la ville, la délégation de service publique a ses limites. Les Nantais attendent que la ville joue son rôle plutôt que de confier le retour au calme aux associations.

Il faudra quelques semaines pour prendre le recul nécessaire à des propositions pragmatiques qui assureront aux quartiers de Nantes, la tranquillité qu’ils méritent.

 

 

Laisser un commentaire