Conseil Municipal de Nantessécurité nantes

Conseil municipal du 18 décembre 2015 : Intervention sur le CATTP 2016-2018

Par 18 décembre 2015 0 commentaire

Conseil municipal du 18 décembre 2015

Contrat d’Action territorial de Tranquillité Publique 2016-2018

Madame le Maire,

Nous avons déjà eu l’occasion d’échanger sur la politique de la ville dans les quartiers prioritaires et de faire valoir nos divergences de vues sur certains points.

Lorsque je souhaitais nommer les choses – les difficultés – vous me répondiez identité des quartiers, talents des jeunes, dynamisme des associations, toutes choses dont je conviens d’autant mieux que les personnes qui s’investissent dans ces quartiers le font avec un mérite tout particulier.

Mais les problèmes d’insécurité et de délinquance n’étaient pas nommés alors que ce sont précisément ces problèmes qui gâchent la vie de tant d’habitants.

La lecture de ce Contrat d’Action Territorial de Tranquillité Publique pour la période 2016-2018 me donne aujourd’hui le sentiment que nous partageons le même langage sur les espaces urbains fragilisés et sur Malakoff en particulier où je me rends régulièrement et entends les témoignages des habitants.

Lors de l’état des lieux réalisé en avril pour les micros-secteurs Place Rosa Parks – Tour Angleterre -Tour Madrid, vous avez parlé rassemblements sur l’espace public, de rassemblements dans les halls, ainsi que de tensions dans certains équipements publics (je parle de la Maison de quartier des Haubans, et de certains équipements sportifs).

Le contrat évoque également les « tensions récurrentes » et les « agressions parfois armées entre groupes ou individus » (jeunes majeurs le plus souvent). Il évoque un « fort sentiment d’insécurité présent en cette fin 2015 suite à des événements particulièrement violents » et qui risque de s’installer durablement sur Malakoff / Pré Gauchet. Aussi, enchaine-t-il, « les actions structurantes choisies sont celles qui engagent un travail de fond, s’inscrivant dans la durée. ». Il y a un an nous n’avions pas le droit de parler de sécurité, il semble aujourd’hui que son évolution à Nantes nous permet enfin de nous mettre au travail.

Monsieur Le Maire, ce que je souhaite vous dire, c’est qu’en choisissant les bons mots, on applique les bonnes actions pour avoir les bons résultats. Savoir que nous travaillons désormais avec la même ambition me rassure. Car lorsque nous aurons mis en place une politique de sécurité claire et efficace au service des quartiers qui le demandent, alors nous pourrons débattre du comment bien vivre ensemble pour les endroits concernés. Coté flamme, excusez moi de ne pas vous la déclarer Monsieur Nicolas, mais vous pouvez vous rassurer sur notre soutien pour ce contrat d’action territorial.

Pour revenir sur ce contrat sur lequel nous devons délibérer:

  • J’aimerais en savoir plus sur la façon dont sont « prises en compte les situations individuelles de mineurs exposés à la délinquance » (c’est une des « actions ciblées » proposées dans le cadre de ce contrat pour « soutenir l’environnement des adolescents exposés au risque de délinquance »). Je me permets de vous reparler à nouveau l’importance des mots. Quand vous dites « Soutenir l’environnement » : Lequel, comment, avec quels leviers d’action? Soyons précis. Après tant d’effort, être approximatif serait dommage.
  • Je lis avec intérêt qu’il est envisagé d’ « expérimenter la vidéo-protection dans un espace partagé » : de quel espace s’agit-il ? Comment sont exploitées les images ? Un premier retour sur expérience est-il possible à ce stade ?

Alors, sur la vidéo-protection, si nous la soutenons et la demandons, je crois aussi qu’il faut être prudent. Si nous souhaitons expérimenter, nous devons répondre pertinemment aux questions d’utilité, d’efficacité de ces dispositifs. Pour cela j’espère une information régulière de votre part, et une mise à disposition des éléments techniques de la part de vos services. Peut être le mieux serait la création d’une commission de travail sur le sujet. A ce propos, vous aviez fait une promesse : « Créer une charte Nantaise de la vidéo-protection ainsi qu’un comité d’éthique et de suivi ». Je sais que Madame Lefranc nous a indiqué toute à l’heure, que vos promesses de campagne ne vous engagent pas, mais sur ce sujet, j’espère que la promesse sera tenue.